N.P.A 21

Bonjour, bienvenu sur le forum du Nouveau Parti Anticapitaliste. npadijon@gmail.com
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Big Brother "made in france" : les nouveaux jouets des forces de l'ordre!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vincent



Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 17/10/2008

MessageSujet: Big Brother "made in france" : les nouveaux jouets des forces de l'ordre!   Lun 27 Oct - 6:25

Papa noël, offre en avance deux superbes cadeaux aux forces de l'ordre.. santa

Tous à poil à l'aéroport de Nice! (vont être super heureux, les policiers pervers!) pale

http://www.lepoint.fr/actualites/tolle-a-l-aeroport-de-nice-contre-un-portique-impudique/1037/0/285560

Et des mini-avions espions (drones) pour les banlieues et les manifestations !

http://bigbrotherawards.eu.org/Les-drones-ELSA-et-Quadri-France.html?id_document=178
http://www.lepoint.fr/actualites-confidentiels/la-police-nationale-investit-dans-les-mini-drones/915/0/204355

En bonus : les drones pourront être équiper de GAZ (hilarant ou autre..) ou d'un système TASER X26 (électrocution!) affraid affraid

Mais les caisses sont "toujours" vides pour les citoyens ordinaires!!!! Evil or Very Mad

Résistance contre Big Brother Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent



Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 17/10/2008

MessageSujet: 1226 caméras de surveillance en plus à Paris!   Lun 27 Oct - 18:39

Encore un cadeau aux forces de l'ordre!

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/10/20/01011-20081020FILWWW00546--cameras-de-surveillance-a-paris.php

Caméras de surveillance, drones, pistolet Taser, tenue de "combat" pour les policiers, intervention de "commandos" (GIPN, RAID, GIGN) en banlieue, intervention d'hélicoptères de la gendarmerie en banlieue (de jour comme de nuit), légalisation des intrusions dans les domiciles pour la pose de micro-émetteur et caméra espion, surveillance électronique à distance (téléphone, téléphone GSM, Internet..), fichage informatique, flash-ball, nouvelles prisons (avec commandos ERIS pour mater les détenus!)..

La police nationale se militarise (aussi bien au niveau de l'équipement "drones", que des techniques de guerre électronique "comint" et de renseignement humain "humint") dangereusement en France!!!!

La police française adopte actuellement, les mêmes techniques de répression que la police AMERICAINE!!! Evil or Very Mad

Nous connaissons tous le résulta au états-unis.. de nombreuses bavures (tortures!) et de nombreux morts!


Est-ce la réponse de nos politiciens pour faire face à la colère de plus en plus de citoyens français?

Pour mater les grévistes, les chômeurs, les SDF, les manifestants, les opposants politiques?

J'en ai bien peur!

Oui, l'objectif est bien de faire PEUR aux citoyens!!! (comment ne pas avoir peur devant un policier en "tenue de combat", comme un vrai militaire partant en guerre!)

Résistance!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent



Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 17/10/2008

MessageSujet: Big Brother : L'avenir de la France?   Mar 28 Oct - 3:11

J'ai fait un cauchemar.. Et si demain, les politiciens français (à la solde des banquiers!) faisait de même :

Source : Wikipedia (sur le 11 septembre 2001 et les nouvelles lois sécuritaire américaines!)

Les législations post-11 septembre [modifier]

Les mesures législatives votées dans la foulée des attentats du 11 septembre ont apporté un surcroît de puissance à l'exécutif américain, aux services secrets (dont la CIA) et la police fédérale (Federal Bureau of Investigation), ainsi qu'aux militaires (budget du Pentagone notamment).

L'USA PATRIOT Act a été soumis aux parlementaires dès le 24 septembre et voté le 26 octobre. Deux sénateurs qui se sont employés à freiner l'adoption de ce projet, Patrick Leahy, président de la Commission judiciaire du Sénat, et Tom Daschle, chef de la majorité sénatoriale, furent les cibles d'envois d'enveloppes chargées d'anthrax militaire. Sous la simple affirmation de participation à la lutte anti-terroriste, le FBI se voit attribuer le pouvoir d'espionner les associations politiques et religieuses sans que celles-ci soient suspectées d'activités criminelles. Le gouvernement peut trainer en justice les possesseurs de fichiers et de données qui révèleraient qu'ils ont dû procéder à des réquisitions d'informations. Il peut faire procéder à des perquisitions et saisir les documents et effets possédés par des citoyens. Sans devoir se justifier, il peut faire emprisonner quiconque, y compris des citoyens, ce indéfiniment et sans procès, sans que ces personnes soient accusées, ni qu'elles puissent être confrontées à celles qui auraient déposé contre elles. Le FBI ni la CIA ne sont contraints de répondre de leurs actions devant les élus. Cette liberté d'action ainsi accordée aux services secrets et à la police est toujours l'objet de débats sur la scène politique et dans l'opinion, car perçue comme opposée aux droits civiques.

Le Homeland Security Act a été présenté au Congrès dans les mois qui ont suivi et a été voté le 25 novembre 2002. Il regroupe en une seule structure (le Homeland Security Department) une vingtaine d'agences fédérales comme la FEMA, les Douanes, les Services Secrets... Il met en avant une définition du « terrorisme interne » tellement vague100 [réf. insuffisante] qu'elle permettrait d'y inclure les militants politiques radicaux. Cette loi reprend le contenu d'un rapport de la commission dite Hart-Rudman (US Commission on National Security for the 21st Century) créée en 1998 sous la présidence de Bill Clinton, intitulé Road Map for national Security : Imperative for Change. Le Total information Awarness office (TIA), qui matérialise un projet de la Defense Advanced Research Projects Agency (une structure du Pentagone), se proposait de constituer une banque de 300 millions de fiches, regroupant les informations de sources publiques et privées sur chaque Américain. Il autorise les réunions secrètes des Conseils présidentiels, la dispense de justification intervenant en opposition avec la loi 92-463 sur la transparence des réunions de l'exécutif. Il garantie l'immunité à quiconque fournit à une agence fédérale des informations relatives à des failles ou faillites, même suite à négligence ou faute. Il permet, par transaction commerciale, l'accès par l'administration à des fichiers constitués par des firmes privées sur des citoyens, contournant ainsi la protection donnée par le IVe amendement.

Enfin, le military commissions Act, signé le 18 octobre 2006 par le président Bush, abroge, et avec effet rétroactif, le droit des personnes, jusqu'alors reconnu dans les traités internationaux signés par les États-Unis, en définissant une nouvelle classe d'individus, les « combattants illégaux ». Ceux-là peuvent être indéfiniment détenus, sans l'obligation de fournir un acte d'accusation, sont exclus de la protection accordée par les Conventions de Genève, peuvent être soumis à des tortures psychologiques et physiques. Plusieurs rapports d'Amnesty International ont dénoncé cette violation des droits de la défense et ces pratiques de détention arbitraire101,102.

Fin 2007, une loi spécifique était en cours d'examen par le Congrès (loi sur la radicalisation violente et la prévention du terrorisme intérieur), loi destinée à lutter contre les idéologies et « croyances extrémistes qui ont pour but de faciliter la violence visant à promouvoir des changements politiques, religieux ou sociaux ». Est spécifiquement visé Internet qui « a aidé à faciliter [sic] une radicalisation violente (...) en procurant aux citoyens américains un accès aux larges et continuels courants de propagande en relation avec le terrorisme ». Cette législation paraît largement inspirée des travaux de Brian Michael Jenkins (de la RAND Corporation) sur le terrorisme : « dans leur campagne internationale, les Jihadistes vont rechercher des terrains communs avec les forces gauchistes, anti-américaines et anti-mondialisation, qui, à leur tour, verront dans les Islamistes radicaux des camarades face au même adversaire ». Une note de l'étude de la RAND Corporation intitulée « Tendances du terrorisme » (ch.4) attire l'attention sur les écologistes, anti-mondialistes et anarchistes, les désignant comme terreaux de terroristes potentiels103.

Rajout perso : dite moi que je fait erreur, mais certaines de nos lois sont très proches de celles ci-dessus? pale

Il ne manque que la dernière "Military commissions Act" et la police pourra traquer les manifestants, les grévistes avec les méthodes de l'anti-terrorisme!! (espionnage, assaut de commando, etc.) No
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Big Brother "made in france" : les nouveaux jouets des forces de l'ordre!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Big Brother "made in france" : les nouveaux jouets des forces de l'ordre!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» les activités chez nous... edit: nouveaux jouets
» Nucléaire "made in Normandie"
» L'hymne "made in Normandie".
» "Un dîner presque parfait" made in Dieppe (76) débarque sur M6 le 7 mai...!!!
» gommage corporel "made in Mag"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
N.P.A 21 :: Debats d'actualités :: Evenements Nationaux-
Sauter vers: